LA ROUTINE ENERGETIQUE

Cabinet Coat, hypnose, sophrologie, psychothérapie énergétique, Colmar, Haut Rhin, thérapies brèves, développement personnel

Maintenir un bon équilibre physique et émotionnel suppose une pratique régulière de mobilisation et conscientisation du corps.

Picto Lancer la vidéoConnectez-vous à la source de votre énergie vitale

La routine énergétique réunit bon nombre de principes de la médecine énergétique et de la psychologie énergétique en une forme compact et pratique. Elle permet notamment d’agir sur le blocage neuro-musculaire qui s’installe sous l’effet de nos troubles  psychologiques.

Cette pratique va créer un terrain favorable  au succès des séances ultérieures de votre programme thérapeutique ou de développement personnel.

Les bénéfices de cette série d’exercices

  • introduire un premier changement dans mes habitudes de vie (habitudes qui relancent chaque matin le « programme » du passé) et commencer à élaborer l’état désiré.
  • installer davantage de calme mental, de détente corporelle et de sécurité, pré-requis à tout apprentissage.
  • stimuler la circulation de l’énergie dans le corps,
  • renforcer les impressions sensorielles (la relation au corps est souvent mise à mal par les expériences traumatiques).

Cette routine énergétique est inspirée de Donna Eden, médecin américain qui est une pionnière dans le domaine de la médecine énergétique depuis 25 ans (1). Mais attention : notre routine énergétique n’est pas identique à la sienne, elle comporte des différences notables et amendements importants : cohérence cardiaque, lecture corporelle pour renforcer le schéma corporel, préparation à l’état hypnotique…

La plupart des gens qui s’adonne à la routine en ressentent les bienfaits après une dizaine de jours de pratique quotidienne (environ 15 mn). Elle entretient un bon état émotionnel et physique et renforce notre résilience, notre capacité à faire face efficacement aux expériences difficiles. Elle à vocation à être pratiquée tout au long de la vie, tout comme le Taï-chi-chuan, par exemple, auquel s’adonnent tous les jours des dizaines  de millions d’asiatiques.

A force de répondre à toutes les peudo-urgences, on finit par sacrifier l’essentiel

Le temps ne se trouve pas, il se prend. Si vous désirez vraiment aller vers votre bien-être et la meilleure version possible de vous-même, vous vous donnerez le temps nécessaire pour pratiquer cette série d’exercices. Songez qu’un Français passe en moyenne plus de 3 heures par jour devant un écran. Trouver 2 fois 10 minutes dans la journée est accessible à tous ! Malgré leurs agendas bien garnis, nombreux sont les patrons de la Silicon Valley qui consacrent tous les matins 1 heure de leur temps à des pratiques de ce type !

On ne se transforme pas en restant devant sa télévision, seule la pratique transforme et permet de maintenir les résultats acquis : bien-être, santé, résilience.

Un rendez-vous quotidien pour revenir à vous

« Il y a toujours des sollicitations, des urgences à traiter qui m’empêche de pratiquer. » Votre équilibre physique et émotionnel ne serait donc pas une priorité ? Pourtant tout le reste en dépend n’est-ce pas !? : votre efficacité professionnelle, la qualité de votre vie amoureuse, vos relations avec vos enfants ou vos proches, l’énergie avec laquelle vous vous investissez dans des activités associatives…!

Donnez-vous quotidiennement ce moment pour revenir à vous, écouter et entretenir votre corps, vous connecter à vos vrais désirs, distinguer l’essentiel de l’accessoire. Alors vous pourrez agir pour connaître dans votre vie ce que vous voulez expérimenter et ressentir.  Vous serez en mesure d’aller vers la croissance, la maturité.

Dans le cas contraire, vous serez comme un fétu de paille emporté par le courant. Vous ne serez plus que le jouet des événements et des désirs… des autres. Et vous allez vous épuiser car vous ne serez pas connectée à la source de votre énergie vitale.

Quand pratiquer ?

L’idéal est de la pratiquer 3 fois par jour, le matin, en début d’après midi et en fin d’après-midi. Ainsi, vous pourrez faire l’expérience d’une journée toute entière passée sous l’effet bénéfique de la Routine.

La routine énergétique peut aussi être pratiquée lorsque vous vous sentez envahi par le stress ou fatigué ou encore lorsque vous n’avez pas les idées claires.

La routine énergétique comprend :

  • les trois coups,
  • la marche et le crawl croisé,
  • la posture de Wayne Cook,
  • le crochet,
  • la traction de la couronne,
  • la montée de la lumière liquide.

Notez comment vous vous sentez dans votre corps avant de commencer le cycle et comment vous vous sentez après.

EXERCICE n°1 : Les 3 coups

Stimuler en frappant pendant 20 secondes chacun des points d’acupressure (points de terminaison de méridiens) suivants :

  • CLAVICULE (R27): depuis l’extrémité basse des clavicules, descendez à la verticale en exerçant une pression et arrêtez-vous dès que vous ressentez une dépression (entre deux côtes). Vous y êtes. Vous stimulez ce point avec la pulpe des doigts regroupés.
  • THYMUS : ce point est situé au niveau du sternum, dans le creux entre les seins. Vous le simulez avec le poing fermé.
  • RATE : ce point se trouve sous  la dernière côte. Vous le simulez avec le tranchant de la main qui épouse la forme en arc de cercle de la côte.

Tout en stimulant ces points, restez bien présent à l’endroit de votre corps que vous stimulez, à l’écoute de toutes les sensations qui peuvent se faire jour.

Durée ou rythme : stimulez chaque point pendant environ 20 secondes.

EXERCICE n°2 : le crawl croisé

Dans un mouvement de rotation, la première main part très loin sur l’arrière, monte vers le ciel puis vient toucher le genou opposé. La cuisse monte à peu près à l’horizontale. La seconde main amorce déjà son mouvement avant même que la première n’ai touché le genou. L’ensemble du mouvement est très lent et fluide, continu.

Durée ou rythme : pendant 1 minute.

Dans un second temps, au moment où le bras arrive à la verticale, étirez un bref instant la main, Le bras et le tronc vers le ciel comme si vous vouliez toucher le ciel avec la pulpe des doigts. Etirez tout votre hémi-corps vers le haut sans décoller le talon. Ne laissez pas le menton montez vers le ciel, rentrez-le légèrement.

Durée ou rythme : pendant 30 secondes.

EXERCICE n°3 : la posture de Wayne Cook

En position assise, placez votre cheville droite au niveau du genou gauche. Posez votre main droite sur la plante du pied, près des orteils.

En inspirant vous redressez le buste.

En expirant vous vous laissez totalement aller, vous relâchez les cervicales, épaules, trapèzes, la poitrine, l’abdomen, le dos. Vous vous abandonnez dans votre souffle.

Prenez ensuite la posture symétrique (cheville gauche au niveau du genou droit) et procédez de la même façon.

Durée ou rythme : vous effectuez 6 cycles de respiration (inspiration/expiration) de chaque côté.

EXERCICE n°4 : le crochet

En position assise, croiser les pieds au niveau des chevilles, cheville gauche sur la droite. Tenez vos bras tendus devant vous avec le dos des mains qui se touchent, pouces vers le bas. Croisez une main sur l’autre, la main droite sur la main gauche. Placez les paumes ensemble et croisez les doigts. Pliez les coudes, tournez les mains vers vous puis vers le haut afin qu’elles se posent naturellement et confortablement sur la poitrine.

Vous inspirez par le nez et vous expirez par la bouche.

En inspirant vous redressez le buste. Vous inspirez pendant 5 secondes, le bout de la langue vient se placer en haut, sous le palet.

En expirant vous vous laissez totalement aller, vous relâchez les cervicales, épaules, trapèzes, la poitrine, l’abdomen, le dos. Vous vous abandonnez dans votre souffle. Vous expirez pendant 5 secondes et vous laissez la langue se relâcher et descendre dans le fond de la bouche.

Lorsque vous êtes parvenu à caler votre respiration sur ce rythme de 5 secondes à l’inspiration et 5 secondes à l’expiration, commencer à contracter légèrement l’abdomen lorsque vous commencez à souffler. Relâchez totalement l’abdomen dès que vous commencez à inspirer à nouveau.

Durée ou rythme : tenez la position pendant au moins 3 minutes, jusqu’à ce que vous remarquiez une sensation intérieure de calme. Le meilleur résultat est obtenu en pratiquant cet exercice pendant 5 minutes. Ses effets à court terme (ralentissement du système orthosympathique, libération d’ocytocine…) perdurent pendant 4 à 6 heures.

EXERCICE n°5 : la traction de la couronne

Placez vos doigts sur votre front au centre, appuyez puis tirez doucement de part et d’autre. Etirez la peau du front, puis des tempes, jusqu’aux oreilles. Placez toute votre attention dans votre peau, dans la sensation qui se manifeste sous l’effet de l’étirement . La tension s’échappe.

Puis positionnez vos doigts en crochet : placez le petit doigt à la lisière du cuir chevelu, les autres doigts sur les cheveux. Appuyez et étirez le cuir chevelu jusqu’à une ligne imaginaire qui ferait le tour de votre crâne à la hauteur du sommet de vos oreilles. Soyez bien présente dans vos sensations : étirement, température ou autre…

Replacez vos doigts un peu plus haut puis, cette fois, placez toute votre attention dans la pulpe de vos doigts et cherchez à percevoir le relief de votre crâne, les plats, creux et bosses; le volume que vous pouvez percevoir à travers la pulpe des doigts. Continuez ainsi jusqu’à la nuque en alternant (tantôt dans la peau et la sensation d’étirement, tantôt focalisée sur la pulpe des doigts et le relief du crâne).

Durée ou rythme : le rythme est le vôtre, celui qui vous permet de ressentir au mieux toutes les sensations.

EXERCICE n°6 : la montée de la lumière liquide

Placez votre attention dans la pulpe des gros orteils. Laissez bientôt une lumière liquide se diffuser doucement à l’intérieur de votre corps, le remplir délicatement depuis les orteils jusqu’au sommet du crâne. Cette lumière bienfaisante assoupli tout ce qu’elle touche, les tissus, les muscles, les organes. Elle se propage comme dans un buvard, de proche en proche. Elle régénère aussi vos cellules.

Vous êtes simplement attentive à toutes les sensations qui se font jour à mesure que monte le niveau de cette lumière liquide : picotements, température, pesanteur, détente… Accueillez avec bienveillance toutes les sensations qui se font jour, agréables ou désagréables comme autant de phénomènes de vie qui ont du sens.

Il n’est pas important que vous visualisiez la lumière qui monte. Ce n’est qu’une suggestion. Peut-être êtes-vous plus kinesthésique (sensations viscérales et musculaires) que visuel ? L’objectif est simplement de parcourir à votre façon l’ensemble du corps de façon très détaillée, des pieds à la tête.

Durée ou rythme : la durée de ce dernier exercice dépend totalement de la vitesse à laquelle vous ressentez la lumière monter dans votre corps. Pas moins de 3 minutes.