VIDEO CONFERENCE TRAUMATISMES

Traumatismes : leurs conséquences physiques et psychologiques, les traitements efficaces

Picto Lancer la vidéoVoici une nouvelle vidéo à découvrir sur notre chaine Youtube : la conférence donnée par Philippe Coat en juin 2019 à Colmar, en Alsace.


Pour être informé des prochaines publications de nos vidéos, cliquez sur le bouton  
« Suivre CABINET COAT ».


Les thèmes traités dans cette conférence

1. Le traumatisme : définition, fonction, mécanisme.

2. Les différentes catégories de traumatismes, conséquences et traitement :

  • Traumatismes événementiels,
  • Traumatismes relationnels,
  • Traumatismes périnataux,
  • Traumatismes intergénérationnels.

3. Les clefs d’un changement profond et durable

  • Les approches thérapeutiques qui posent problème,
  • La séquence de transformation.

4. Effacer la mémoire traumatique ?

« Le meilleur des mondes » à portée de la main.


L’intervenant

Philippe Coat est praticien en Thérapie Intégrative Avancée, hypnothérapeute, sophrologue, psycho-énergéticien, formateur Il est certifié dans chacune de ces approches thérapeutiques et diplômé en psychologie.


Des questions ? Appelez-nous au  07 81 82 54 59

ou écrivez nous !

CABINET COAT    Colmar, Strasbourg/Ostwald                                      Thérapies brèves, Développement personnel & existentiel, Coaching

  • Thérapie Intégrative Avancée (A.I.T.),
  • Psychothérapie énergétique,
  • Techniques de libération émotionnelle (EFT clinique),
  • Hypnose thérapeutique,
  • Sophrologie,
  • Programmation Neurolinguistique (P.N.L.),
  • Méditation,
  • Coaching génératif.

Natalia Coat

Philippe Coat

 

 

 

 

 

 


 

TRAUMATISMES : L’EFFICACITE AVERE DE L’EFT CLINIQUE

CABINET COAT  07 81 82 54 59

« L’EFT (Emotional Freedom Techniques) est une méthode pour réduire l’intensité de souvenirs traumatiques. Chaque personne vivant sur la planète terre a vécu au moins quelques traumas dans son enfance. Pour les plus chanceux, ces événements traumatiques ont été rares et modérés, comme une infirmière qui aura oublié pendant quelques minutes de vous donner un biberon quand vous étiez bébé.

syndrôme de stress post- traumatique

L’EFT : une méthode efficace pour le traitement du syndrôme de stress post- traumatique

Pour certaines personnes, les événements traumatiques de leur enfance ont été horribles, comme un génocide, un viol ou une guerre.   Voir la vidéo « Les traumatismes laissent des traces biologiques dans l’ADN ».

La plupart d’entre nous se situent quelque part entre ces deux extrèmes. Au fil des années, nous accumulons un arriéré de souvenirs traumatiques renforcé par des expériences négatives vécues en tant que jeunes adultes. Une fois arrrivés à l’âge adulte, nous avons construit des comportements et des stratégies d’ajustement basés sur ces expériences. Ceux-ci ont formé notre croissance émotionnelle et nous pouvons croire que nous sommes destinés à rester ainsi pour le reste de notre vie.

Il était jusqu’ici très difficile de donner une forme à notre expérience, notre vécu émotionnel. Une personne pouvait passer des années à pratiquer la contemplation ou la méditation, à cultiver la paix intérieure. Mais cet état était facilement perturbé par les événements de la vie de tous les jours. Ces techniques demandent de nombreuses années d’apprentissage et de perfectionnement.

L’EFT a introduit une toute nouvelle façon de libérer les souvenirs émotionnels. Vous pourrez découvrir que l’intensité de vos souvenirs traumatiques chute rapidement, même dans les quelques premières minutes où vous l’essayez. Il existe de nombreuses études scientifiques sur l’EFT pour la dépression, l’anxiété et d’autres problèmes psychologiques. Ceux-ci montrent que les personnes qui utilisent l’EFT se rétablissent très rapidement, souvent en quelques séances.

Là où l’efficacité de l’EFT a été démontrée de la façon la plus spectaculaire, c’est dans le traitement des troubles de stress post traumatiques, ou TSPT. Des milliers de soldats rentrés des champs de bataille d’Iraq et d’Afghanistan avec des TSPT ont été traités avc l’EFT. Les études ont montré que leurs symptômes de TSPT diminuaient rapidement, au fur et à mesure que chutait l’intensité de ce souvenirs traumatiques de combat.

Non seulement l’EFT peut améliorer les problèmes psychologiques mais elle peut aussi améliorer les symptômes physiques. Comment cela est-il possible ?

Il existe une importante association entre le stress émotionnel et la maladie. Une étude réalisée sur 17 421 adultes par une chaîne d’hopitaux aux Etats-Unis, la Kaiser Permanente et les CDC (Centers for Disease Control)* a étudié la relation entre  les expériences défavorables qu’ils ont vécues durant l’enfance (ACE – adverse childhood experience)  et la maladie. Les ACE étaient des expériences telles que le divorce de leurs parents, un des parents incarcérés ou un des parents souffrant d’une dépendance. L’étude ACE a mis en évidence que ceux qui avaient le plus grand nombre de traumas émotionnels  dans leur enfance avaient, à l’âge adulte, un taux plus élevé de nombreuses différentes maladies. Ces maladies incluent le cancer, les maladies cardiaques, une pression sanguine élevée, l’obésité et le diabète.                                                   * Centres pour le contrôle des maladies

Ceci ne veut pas dire que l’origine d’une maladie physique soit entièrement psychologique. Mais cela indique qu’une vie entière à porter le poids de traumas à des conséquences néfastes sur notre corps. Quand les personnes utilisent l’EFT pour leurs problèmes physiques, ils libèrent les souvenirs émotionnels associés au symptôme. A partir du moment où ces souvenirs ne sont plus douloureux, la réaction de stress est réduite et le corps a une chance de retrouver la santé.

Performances scolaires

Libéré de son anxiété par l’EFT, l’enfant peut retrouver toutes ses ressources et améliorer ses résultats scolaires

L’EFT est également utilisé pour les performances sportives, performances scolaires et les performances professionnelles. Lorsque les anxiétés qui sollicitent une grande partie de l’attention de personnes sont enlevées, ces dernières retrouvent toutes leurs ressources pour accomplir leur tâche ou leur projet. C’est la raison pour laquelle vous trouverez un si grand nombre d’histoires d’athlètes et d’étudiants qui obtiennent de meilleurs résultats après avoir fait de l’EFT. Il existe également des livres spécialisés sur le sujet, tels que « EFT for Sport Performance », « EFT for back Pain », « EFT for PTSD », « EFT for weight loss », « EFT for the Highly Sensitive Temperament » et d’autres encore. [….]

L’EFT puise dans des principes développés par de nombreux géants de la psychologie du siècle dernier. Le scientifique russe Pavlov a été le premier à démontrer « la réaction conditionnée » chez le chien et le célèbre psychologue américain B.F. Skinner a découpé le conditionnement en de plus petits paquets (appelés « aspects » en EFT). Un influent psychiatre sud-africain, Joseph Wolpe, a développé juste après la 2ème guerre mondiale « l’échelle de stress », que nous utilisons maintenant en EFT. Le psychologue Aaron Beck a découvert que remplacer des croyances dysfonctionnelles (cognitions) pouvait aider les personnes à se libérer de différents problèmes psychologiques. Et selon de nombreuses études, la thérapie « d’exposition » (en EFT, « se rappeler du problème ») s’est avérée efficace.

Les méridiens

l’EFT stimule les points de terminaison des méridiens pour libérer les blocages énergétiques dans le corps

L’autre source d’expérience dans laquelle l’EFT puise est la médecine orientale, sous forme de points d’acuponcture. L’acupuncture a fait preuve d’efficacité pour les TSPT et des problèmes psychologiques ainsi que physiques. Les études ont montré qu’une « pression » se révèle tout aussi efficace qu’insérer des aiguilles sur des points d’auponcture et les scientifiques ont également prouvé qu’il est plus efficace d’insérer de aiguilles dans de vrais points d’acuponcture que dans des points qui n’en sont pas. Ainsi l’EFT est parfois appelée « acuponcture sans aiguilles », même si sa base historique est autant la science psychologique occidentale que la médecine orientale.

Ces deux sources ont été jointes dans les années 70 lorqu’un psychologue américain, Roger Callahan, a découvert que ses patients pouvaient être libérés de leurs phobies en une seule séance. A ce jour, les phobies sont l’un des problèmes les plus faciles à traiter pour l’EFT. Le système de Callahan a été simplifié par Gary Craig, un ingénieur diplômé de l’université de Stanford et la popularité de sa méthode est maintenant très répandue. L’EFT a été validée comme approche « evidence-based medecine (EBM)** dans de nombreuses études ainsi que par des essais contrôlés randomisés mesurant les TSPT, la douleur, la dépression, l’anxiété et les cravings (envies irrésistibles). l’EFT fait partie d’un groupe de thérapies nommé « Energy Psychology »***, parce qu’on pense qu’elles affectent les champs d’énergie électromagnétique du corps ».

** EBM : Médecine fondée sur les faits, fondée sur des preuves, ou médecine factuelle. Le terme anglais est le plus couramment utilisé.

*** Energy Psychology : Psychologie énergétique. Le terme anglais est le plus couramment utilisé.

Ce texte est extrait  de « The EFT Manual », Gary CRAIG. Publié en 2010 par Energy Psychology Press.  http://www.energypsychologypress.com    Il est traduit de l’Anglais par Diane von der Weid. 

Des questions ? N’hésitez pas à nous appeler au  07 81 82 54 59.

DSC_1042CABINET COAT – Thérapies brèves & Développement personnel

Hypnose, Sophrologie, Programmation Neurolinguistique, Techniques de libération émotionnelle.

Cabinet de Colmar : 29 rue de la corneille, 68000 Colmar – Haut-Rhin

Cabinet de Mulhouse : 7 rue Poincaré, 68100 Mulhouse – Haut-Rhin.

{INTERVIEW} HYPNOSE : UN ETAT DE CONSCIENCE ELARGIE

 l'alsace

Propos recueillis par Véronique BERKANI

En quoi consiste l’hypnose thérapeutique ?

Philippe Coat : Tout d’abord, je tiens à préciser que l’hypnose thérapeutique n’a rien à voir avec l’hypnose de spectacle, qui s’est beaucoup développée ces dernières années. L’hypnothérapie est une forme de psychothérapie menée avec de l’hypnose. Lorsqu’on se trouve en état hypnotique, notre activité électrique cérébrale diminue, tandis que quatre toutes petites zones situées dans le cerveau émotionnel – ou limbique – se montrent très actives. Dans ces moments-là, le cerveau est très sensible au langage symbolique. Cet état physiologique particulier n’a rien à voir avec le sommeil, et encore moins avec l’inconscience ou le coma. C’est même tout le contraire : sous hypnose, on se trouve en état de conscience élargie, à l’exact opposé de ce que produit le stress, qui fait le lit de toutes les maladies. Les fonctions vitales tels le rythme cardiaque, la pression artérielle, le tonus musculaire, la température corporelle, etc., fonctionnent alors au ralenti.

Sur le plan psychique, on se retrouve dans un espace de liberté où l’on est affranchi de toutes les « limitations apprises » (« tu n’es pas capable de… », « je suis convaincu que je ne peux pas apprendre à jouer du piano, faire des études supérieures… »), des conditionnements affectifs et des distractions mentales. C’est un état de concentration extrême dans lequel on est très lucide et très créatif, ce qui permet d’aller chercher dans son inconscient des solutions pour évoluer, changer dans un sens conforme à ses aspirations.

« Un état d’entre-deux »

Que ressent-on en état d’hypnose ?

P.C. : Cela dépend de chacun, mais on identifie tout de même certaines constantes. Les patients rapportent souvent un état d’entre-deux : on est à la fois conscient, on entend et on voit l’hypnothérapeute, on sait où on se trouve. Mais, dans le même temps, on est ailleurs, en train de vivre une expérience avec des sensations visuelles, auditives, olfactives, kinesthésique, gustatives, tactiles… Après la séance, l’état de détente corporelle est inhabituel et très profond.

Sur quoi repose l’efficacité de l’hypnothérapie ?

P.C. : Elle tient au fait qu’on fait l’expérience du changement auquel on aspire. Notre cerveau ne fait pas la différence entre ce qu’on vit et ce qu’on imagine efficacement.

Dans quels cas le recours à l’hypnothérapie est-il indiqué ?

P.C. : En cas de troubles émotionnels et psychologiques (angoisse, état dépressif, perte de confiance en soi, stress…), de troubles du comportement (addictions, troubles alimentaires, phobies, TOC…) ou de troubles organiques. Attention, l’hypnose ne prétend pas guérir les troubles organiques, mais améliorer le terrain sur lequel s’est développée la maladie et traiter les éventuels traumatismes suspectés d’être à l’origine de la maladie ou de l’entretenir. C’est le cas notamment de la sclérose en plaques et de la fibromyalgie.

L’hypnose permet aussi de développer ses capacités d’apprentissage, de concentration, de créativité, voire ses performances sportives, ainsi que ce que j’appelle le « développement existentiel » qui favorise l’intégration de l’individu dans l’existence, aide à trouver un sens à sa vie, à se sentir bien dans sa vie…

« 5% totalement réfractaires »

Est-ce que tout le monde peut être hypnotisé ?

P.C. : D’après une étude de l’Université Stanford, 30 % des gens sont assez peu réceptifs, dont 5 % sont totalement réfractaires. Il y a des bons sujets qui entrent aisément en état hypnotique, d’autres pour lesquels c’est plus difficile. Mais l’hypnose, comme le vélo ou la pratique d’une langue étrangère, est un apprentissage. Si on s’entraîne, nos capacités grandissent et le champ des possibles s’élargit.

Perd-on le contrôle lorsqu’on est en état hypnotique ?

P.C. : Non car, dans cet état, on n’est pas inconscient. Toute suggestion qui ne serait pas conforme à nos valeurs me ferait sortir de cet état.

La pratique de l’hypnose se développe-t-elle dans le milieu médical ?

P.C. : Dans les formations que je dispense, je remarque une demande importante de la part des infirmières. L’hypnose médicale est de plus en plus utilisée dans le milieu hospitalier pour l’hypno-sédation et l’hypno-analgésie.

V.B.

L’association Hishiryo

Créée en 2017, l’association colmarienne Hishiryo vise à favoriser la diffusion des connaissances relatives aux thérapies brèves (hypnose, programmation neuro-linguistique…), aux thérapies psycho-corporelles (sophrologie, techniques de libération émotionnelle, Gestalt thérapie…) et aux disciplines relevant du développement personnel.

Les activités de l’association incluent la production d’audiovisuels, l’organisation de manifestations, de rencontres entre professionnels, l’édition d’ouvrages et l’organisation d’actions de formation ou de stages à visée thérapeutique.

CONTACTER Association Hishiryo, 37 Grand-Rue à Colmar. 06.16.96.86.93, www.hishiryo-association.org

À LIRE AUSSI

HYPNOSE VIDEO 18 : mon symptôme a-t-il une signification ?

Vignette HYPNOSE Q18 Mon symptôme a-t-il une signification? V2

Picto Lancer la vidéo

Voici le 18ème volet d’une série de 20 vidéos regroupées sous le nom « L’hypnose en 20 questions ». Il a pour titre « Mon symptôme a-t-il une signification ? ».

La vocation de cette série est de vous apporter des réponses concises aux principales questions que vous pouvez vous poser au sujet de cette forme de thérapie.

Les vidéos déjà disponibles et à venir:
1. Qu’est-ce que je vais ressentir dans l’état hypnotique ?
2. À quoi tient l’efficacité de l’hypnothérapie ?
3. Quel sera l’effet de l’état hypnotique sur mon corps ?
4. Suis-je hypnotisable ?
5. Faut-il que j’y crois pour que ça marche ?
6. Est-ce que je vais perdre le contrôle ?
7. Quels types de problèmes peut-on traiter avec l’hypnose ?
8. L’état hypnotique est-il comparable au sommeil ou à la méditation ?
9. Combien de séances me faudra-t-il ?
10. Comment choisir un Hypnothérapeute ?
11. Pourrai-je prendre le volant après une séance d’hypnose ?
12. Est-ce que je dois tout révéler à mon thérapeute ?
13. Est-ce que je serai perturbée par mon hypnothérapie ?
14. Faut-il que je donne un objectif précis à mon hypnothérapie ?
15. La prise de médicaments est-elle compatible avec une hypnothérapie ?
16. L’hypnose peut-elle être dangereuse ?
17. L’hypnothérapie a-t-elle quelque chose à voir avec la psychothérapie ?
18. Mon symptôme a-t-il une signification ?
19. Peut-on aider quelqu’un qui est réticent à se soigner ?
20. Y a-t-il un parcours type dans une hypnothérapie ?

Des questions ? N’hésitez pas à nous appeler au  07 81 82 54 59.

DSC_1042CABINET COAT – Thérapies brèves & Développement personnel

Hypnose, Sophrologie, Programmation Neurolinguistique, Techniques de libération émotionnelle.

Cabinet de Colmar : 29 rue de la corneille, 68000 Colmar – Haut-Rhin

 

POURQUOI LES REGIMES NE MARCHENT-ILS JAMAIS LONGTEMPS?

hypnose colmar alsace perte de poids maigrir métabolisme

Le métabolisme est influencé par ce qui se joue en moi : conflits internes, pensées, émotions…

Par un travail de fond sur les mécanismes inconscients qui mènent au surpoids, un traitement par les thérapies brèves et thérapies psycho-corporelles apporte de bonnes chances d’obtenir enfin une perte de poids durable. Il est bien entendu très utile et important de manger équilibré en quantité et en qualité. Mais deux individus mangeant strictement la même chose ne vont pas connaitre la même évolution pondérale. Pourquoi ?

Parce que la façon dont je métabolise les aliments dépend largement du psychisme, autrement dit de mes pensées, mes émotions, mes conflits internes. Ce qui entre en moi est important mais ce qui en sort (le résultat du métabolisme) aussi. Les études montrent que la quasi totalité des régimes sont inefficaces à moyen ou long terme. Probablement parce qu’ils n’agissent que sur l’ombre du problème (le comportement alimentaire, diminuer les quantités, améliorer la qualité) mais pas sur le problème lui-même.

Il faut agir sur la source du comportement néfaste

Pourquoi suis-je amenée à trop manger ? Si, par exemple, je mange pour tenter de retrouver la sécurité qui me fait défaut, il s’agira alors de m’apprendre comment installer progressivement en moi cette sécurité, comment aussi peut-être me libérer de l’influence des événements douloureux ou conditionnements qui peuvent être à la source de mon anxiété. Dès lors, je ne ressentirai plus la nécessité de manger en quantité excessive. Et la perte de poids pourra être durable. Cette approche du trouble qui consiste à agir à la source du problème est beaucoup plus efficace (faut-il s’en étonner ?).

Sans compter que ses bénéfices s’étendent bien au-delà du seul comportement alimentaire. En comprenant ce qui cherche à s’exprimer en moi dans ce comportement néfaste pour ma santé, je saisi une opportunité d’évolution personnelle, d’enrichissement de ma vie.

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter l’article suivant :
https://hypnose-sophrologie68colmar.com/hypnose-colmar…

Des questions ? N’hésitez pas à nous appeler au  07 81 82 54 59.

DSC_1042CABINET COAT – Thérapies brèves & Développement personnel

Hypnose, Sophrologie, Programmation Neurolinguistique, Techniques de libération émotionnelle.

Cabinet de Colmar : 29 rue de la corneille, 68000 Colmar – Haut-Rhin

HYPNOSE VIDEO 9 : combien de séances me faudra-t-il ?

Pour être informé des prochaines publications de ces vidéos, cliquez sur « Suivre HYPNOSE ALSACE ».

Vignette HYPNOSE Q9 combien de séances ne faudra-t-il?Voici le 9ème volet d’une série de 20 vidéos regroupées sous le nom « L’hypnose en 20 questions ».

Picto Lancer la vidéoLa vocation de cette série est de vous apporter des réponses concises aux principales questions que vous pouvez vous poser au sujet de cette forme de thérapie.

Les vidéos déjà disponibles et à venir:
1. Qu’est-ce que je vais ressentir dans l’état hypnotique ?
2. À quoi tient l’efficacité de l’hypnothérapie ?
3. Quel sera l’effet de l’état hypnotique sur mon corps ?
4. Suis-je hypnotisable ?
5. Faut-il que j’y crois pour que ça marche ?
6. Est-ce que je vais perdre le contrôle ?
7. Quels types de problèmes peut-on traiter avec l’hypnose ?
8. L’état hypnotique est-il comparable au sommeil ou à la méditation ?
9. Combien de séances me faudra-t-il ?
10. Comment choisir un Hypnothérapeute ?
11. Pourrai-je prendre le volant après une séance d’hypnose ?
12. Est-ce que je dois tout révéler à mon thérapeute ?
13. Est-ce que je serai perturbée par mon hypnothérapie ?
14. Faut-il que je donne un objectif précis à mon hypnothérapie ?
15. La prise de médicaments est-elle compatible avec une hypnothérapie ?
16. L’hypnose peut-elle être dangereuse ?
17. L’hypnothérapie a-t-elle quelque chose à voir avec la psychothérapie ?
18. Mon symptôme a-t-il une signification ?
19. Peut-on aider quelqu’un qui est réticent à se soigner ?
20. Y a-t-il un parcours type dans une hypnothérapie ?

Des questions ? N’hésitez pas à nous appeler au  07 81 82 54 59.

DSC_1042CABINET COAT – Thérapies brèves & Développement personnel

Hypnose, Sophrologie, Programmation Neurolinguistique, Techniques de libération émotionnelle.

Cabinet de Colmar : 29 rue de la corneille, 68000 Colmar – Haut-Rhin

 

HYPNOSE VIDEO 2 : à quoi tient l’efficacité de l’hypnose?

Vignette HYPNOSE Q2 A quoi tient l'efficacité de l'hypnose ? 8 oct. 2017 à 19:00:01

Pour être informé des prochaines publications de ces vidéos, cliquez sur le bouton bleu « Suivre HYPNOSE ALSACE ».

Picto Lancer la vidéoVoici le 2ème volet d’une série de 20 vidéos regroupées sous le nom « L’hypnose en 20 questions ».

La vocation de cette série est d’apporter des réponses concises aux principales questions que l’on se pose au sujet de cette forme de thérapie.
Les vidéos déjà disponibles et à venir:
1. Qu’est-ce que je vais ressentir dans l’état hypnotique ?
2. À quoi tient l’efficacité de l’hypnothérapie ?
3. Quel sera l’effet de l’état hypnotique sur mon corps ?
4. Suis-je hypnotisable ?
5. Faut-il que j’y crois pour que ça marche ?
6. Est-ce que je vais perdre le contrôle ?
7. Quels types de problèmes peut-on traiter avec l’hypnose ?
8. L’état hypnotique est-il comparable au sommeil ou à la méditation ?
9. Combien de séances me faudra-t-il ?
10. Comment choisir un Hypnothérapeute ?
11. Pourrai-je prendre le volant après une séance d’hypnose ?
12. Est-ce que je dois tout révéler à mon thérapeute ?
13. Est-ce que je serai perturbée par mon hypnothérapie ?
14. Faut-il que je donne un objectif précis à mon hypnothérapie ?
15. La prise de médicaments est-elle compatible avec une hypnothérapie ?
16. L’hypnose peut-elle être dangereuse ?
17. L’hypnothérapie a-t-elle quelque chose à voir avec la psychothérapie ?
18. Mon symptôme a-t-il une signification ?
19. Peut-on aider quelqu’un qui est réticent à se soigner ?
20. Y a-t-il un parcours type dans une hypnothérapie ?

Des questions ? N’hésitez pas à nous appeler au  07 81 82 54 59.

DSC_1042CABINET COAT – Thérapies brèves & Développement personnel

Hypnose, Sophrologie, Programmation Neurolinguistique, Techniques de libération émotionnelle.

Cabinet de Colmar : 29 rue de la corneille, 68000 Colmar – Haut-Rhin